hourvari

hourvari [ 'urvari ] n. m.
horvari 1561; probablt crois. entre hou, hari « cris pour exciter les chiens » et charivari
1Vén. Vieilli Cri des chasseurs, sonnerie de trompe pour ramener des chiens tombés en défaut. Ruse d'une bête traquée qui revient à son point de départ pour mettre les chiens en défaut.
2Littér. Grand tumulte. tapage; fam. charivari, ramdam. « Par moments il s'élevait un hourvari de clameurs » (Hugo). « Ce fut un hourvari, un tourbillon, une mêlée, un éclair » (Gobineau).
⊗ CONTR. 1. Calme, silence.

⇒HOURVARI, subst. masc.
A. — VÉNERIE
1. Vx. Cri des chasseurs ou sonnerie de trompe pour ramener les chiens tombés en défaut :
Le baron n'en continue pas moins : « Je veux ramener : Monsieur me soutient que nous en revoyons; que sa meute est dans le droit : les chiens se partagent, j'appuie les bons, je crie hourvari sur les autres; deux coquins de piqueurs, aussi savans que leur maître, se mettent à sonner; la tête tourne à la meute entière, la voie est tout-à-fait perdue, et la chasse est au diable : maintenant, je demande à qui la faute? »
JOUY, Hermite, t. 4, 1813, p. 174.
2. Ruse d'une bête traquée consistant à revenir sur ses voies pour mettre les chiens en défaut. Faire un hourvari; saut en hourvari. Un retour : le limier a coupé la voie, l'a retrouvée en deux pirouettes rapides, affairées. Son fouet commence à tourniquer. Un hourvari : ce n'est pas le premier (GENEVOIX, Dern. harde, 1938, p. 202).
B. — Littér., vx. Difficulté inattendue. Les tracas d'une succession à liquider, (...) les courses nécessitées par des affaires insolites, ses débats avec sa femme (...); ce hourvari qui contrastait avec la tranquillité de sa vie ordinaire, empêcha le grand Minoret de songer à sa victime (BALZAC, U. Mirouët, 1841, p. 198).
C. — Grand tumulte. Anton. calme, silence. Le hourvari des clameurs, des trompettes. Il y a là un étrange hourvari (Ac.). Il (...) n'avait pas encore lâché la crête de la muraille lorsqu'un hourvari violent annonça l'arrivée de la patrouille (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 551). Comme il reprenait haleine, une voix s'éleva dominant le hourvari. — Mais cassez-lui donc la gueule, Bon Dieu (AYMÉ, Rue sans nom, 1930, p. 102). Le repos du prince Luigi ne sera plus troublé par le sabbat de l'Uni-Park, le hourvari obscène de ses haut-parleurs, le fracas répugnant de ses attractions (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 218).
Prononc. et Orth. : [] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1718; ds Ac. 1878 : hourvari ou ourvari. La var. sans h est attestée aussi ds RAYMOND 1832, BOISTE 1834 et LITTRÉ mais non ds les dict. du XXe s. ni ds la docum. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. 1971, p. 201 la recommande. La graph. anc. hourvary ds LA HÊTRAIE, Chasse, vén., fauconn., 1945, p. 156, s'explique peut-être d'après vary et revary qui voisinent dans le même texte. Au plur. des hourvaris. Étymol. et Hist. 1. a) 1561 horvari « cri des chasseurs pour rappeler les chiens égarés par une ruse de l'animal poursuivi » (J. DU FOUILLOUX, Vénerie, éd. G. Tilander, 42, 28); b) [av. 1684, P. CORNEILLE ds DOCHEZ 1860] 1704 (Trév. : Hourvari, se prend généralement en parlant de tout désordre. On dit il y a eu un grand hourvari. Le vulgaire dit houvari. Tumultus); spéc. 1691 (OZANAM, p. 258 : Un vent qui vient dans quelques Isles d'Amérique tous les soirs de terre, accompagné de pluye et de Tonnerre, se nomme Hourvary); 2. a) 1571 apprendre toutes ruses et hourvaris (GOHORY, Trad. d'Amadis, 34a, livre XIII d'apr. VAGANAY ds Fr. mod. t. 6, p. 62); av. 1577 « ruse de l'animal poursuivi pour égarer les chiens sur une fausse piste » (Traité de la Vénerie de G. Budé, trad. par L. Leroy, éd. H. Chevreul, p. 14); b) 1676 « contretemps, obstacle » (Mme DE SÉVIGNÉ, Lettres, éd. Monmerqué, t. 4, p. 526). Terme prob. composé de horva (1561, DU FOUILLOUX, op. cit., 58, 14) signifiant « il va en dehors, il sort (de la piste suivie) » et du cri hari, var. de haro, attesté du XIIIe au XVIe s. comme cri de ceux qui mènent des animaux (T.-L. et GDF.) et signalé au XVIIe s. comme cri des chasseurs pour mettre les chiens de garde (Vénerie royale, 1655, éd. 1888, p. 245 d'apr. TILANDER Nouv. Essais 1957, p. 88); horva hari contracté en horvari ayant été normalement modifié en hourvari avec en outre l'influence de cris de chasseurs comme hou et houre. Cette hyp. est liée à l'étymol. proposée pour reva et revari (il reva parallèle à il hor(s) va + hari), v. TILANDER, op. cit., pp. 174-190. L'hyp. d'une formation sur un rad. expressif hurr (d'où le cri houre, cf. FEW t. 4, p. 518 et DAUZAT 1973) est moins satisfaisante, notamment pour expliquer -vari. Un croisement avec charivari (cf. DAUZAT 1973) ne peut être à l'orig. du terme mais c'est prob. le rapprochement, p. étymol. pop., de charivari et hourvari qui est à l'orig. de l'évolution de ce dernier vers le sens de « désordre, tumulte ». Fréq. abs. littér. : 23.

hourvari ['uʀvaʀi] n. m.
ÉTYM. 1561, horvari; probablt croisement entre hour, hari « cri pour exciter les chiens », et charivari.
1 Vén. a Cri des chasseurs, sonnerie de trompe pour ramener des chiens tombés en défaut.
b Ruse d'une bête traquée qui revient à son point de départ pour mettre les chiens en défaut.
1 (…) le limier a coupé la voie, l'a retrouvée en deux pirouettes rapides, affairées (…) Un hourvari : ce n'est que le premier… (le cerf) a longé la lisière jusqu'à la joncheraie d'en haut; mais, au lieu de la traverser, il est rentré dans le taillis (…)
M. Genevoix, la Dernière Harde, III, V.
2 (1676). Fig. et vx (langue class.). Contretemps, désagrément imprévu.
2 (…) on fut bien aise de le visiter (Versailles) avant que la cour y vienne. Ce sera dans peu de jours, pourvu qu'il n'y ait point de hourvaris.
Mme de Sévigné, Lettres, 557, 10 juil. 1676.
3 a (Fin XVIIe; du sens 1, a). Grand tumulte. || Un hourvari de cris, de clameurs, de hurlements. || Un grand hourvari.
3 Par moments il s'élevait un hourvari de clameurs. La grosse voix du canon couvrait tout. C'était épouvantable.
Hugo, Quatre-vingt-treize, III, II, III.
b Agitation confuse, chaotique. Tourbillon.
4 (…) dans le hourvari d'un déplacement, je ne sais où appuyer ma main, ni presque où poser ma tête.
Mirabeau, Lettre à Chamfort, 23 juin 1784.
5 (…) les canonniers coupèrent les traits des attelages et s'enfuirent, vite comme le vent. Ce fut un hourvari, un tourbillon, une mêlée, un éclair (…)
A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques, p. 199.
6 C'est un hourvari de lumière, une émeute, une mêlée. Le triomphe de la discordance et du désordre.
G. Duhamel, Scènes de la vie future, X.
4 (1691). Vx. Tempête, grain, aux Antilles.
CONTR. Calme, silence.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • *hourvari — ● hourvari nom masculin (peut être de horva, il sort, et hari, cri des chasseurs) Ruse qu emploie le gibier lorsqu il revient sur ses voies pour tromper les chiens. Littéraire. Vacarme, tapage, agitation confuse. ● hourvari (synonymes) nom… …   Encyclopédie Universelle

  • Hourvari — Hourvari, 1) ein Zuruf od. ein Ton aus dem Horne, womit die Hunde auf die rechte Fährte zurückgerufen werden, wenn sie dieselbe verloren haben; 2) das Hin u. Widerlaufen des gejagten Wildes, wodurch es die Hunde irre macht …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Hourvari — (franz., spr. urwari), ein Hornsignal bei der Parforcejagd, zeigt an, daß die Meute oder einzelne Hunde derselben auf falscher Fährte jagen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Hourvari — (frz., spr. urwarí), ein Hornsignal bei der Parforcejagd, zeigt an, daß die Meute oder einzelne Hunde auf falscher Fährte jagen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • hourvari — (hour va ri) s. m. 1°   Cri des chasseurs pour ramener les chiens qui sont tombés en défaut. •   Ce n est pas là le cerf de meute, hourvari, hourvari, LEGRAND la Chasse du cerf, II, 11. 2°   Par extension, ruse des bêtes qui, après avoir longé… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HOURVARI — s. m. (H s aspire.) Terme dont les chasseurs se servent pour faire revenir les chiens sur leurs premières voies, quand ils sont tombés en défaut.  Il se dit aussi, familièrement, pour Un grand bruit, un grand tumulte. Il y a eu là un étrange… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HOURVARI — n. m. T. de Chasse Ruse d’une bête traquée qui met les chiens en défaut en revenant à l’endroit d’où elle est partie. Il se dit figurément d’un Contretemps inattendu. Il désigne aussi le Cri des chasseurs pour faire revenir les chiens sur leurs… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rvari — hourvari …   Dictionnaire des rimes

  • Renaud Benoist — Pour les articles homonymes, voir Benoist. Renaud Benoist, né le 27 mars 1973 à Épinay sur Seine (Seine Saint Denis), est un romancier français et nouvelliste du genre fantastique. Biographie Après avoir vécu son enfance de 1973 à 1984 à Saint… …   Wikipédia en Français

  • boulevari — ⇒BOULEVARI, BOULVARI, subst. masc. Pop. Vacarme, tumulte; désordre. Quel désordre! quel boulvari! (E. LABICHE, Si jamais je te pince!, 1856, II, 4, p. 286). Au fig. Le boulvari fait dans cette loyale cervelle par les complications tortueuses de… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.